mardi 8 septembre 2015

CHANGEMENT DE LIGNE DIRECTE

Désormais pour tout RENSEIGNEMENT, vous pourrez me joindre au 06 08 53 10 24 et par mail à osteo.chatelet@gmail.com 

Pour tout RENDEZ-VOUS, vous pourrez joindre le secrétariat au même numéro : 02 48 48 03 65

Merci de votre compréhension.

mardi 1 avril 2014

ACCUEIL


Bonjour, 
Bienvenue sur le site du cabinet d'Harold Petitcolin, Ostéopathe D.O.

Pour le bon déroulement des séances, votre ostéopathe fait appel à un SECRÉTARIAT TÉLÉPHONIQUE.

Ainsi, pour toute prise de rendez vous, veuillez appeler du lundi au vendredi de 7H30 à 19H30, et de 8 heures à 12 heures le samedi au 02 48 48 03 65.

Pour tout RENSEIGNEMENT, vous pourrez
me joindre par mail à osteo.chatelet@gmail.com ou au 06 08 53 10 24.
Merci de votre compréhension.


Le cabinet se trouve dans le charmant village du CHÂTELET-EN-BRIE situé sur la route qui relie Melun à Montereau.




A deux pas du centre ville, au 18 de la rue de Rambouillot, le cabinet se situe au fond d'une petite cour, la dernière porte sur la gauche. Pour en savoir plus, veuillez consulter l'onglet informations pratiques.



L'ostéopathie est une thérapie manuelle globale qui a pour but de favoriser la santé. Au cours de son histoire, elle s'est enrichie de nombreuses méthodes : l'approche tissulaire, crâniosacrée et biodynamique.
Toutes s'appuient sur l'ensemble du système musculo-fascial et squelettique pour permettre de réguler les échanges de matière et d'informations entre les différents constituants du corps et ainsi de libérer les forces de corrections propres à tout être vivant.

Si vous désirez de plus amples informations vous pouvez consulter les onglets sur les concepts de l'ostéopathie et ainsi que sur son histoire.

Bonne visite.

mercredi 26 mars 2014

Citations de William Garner SUTHERLAND

Voici les citations de William Garner SUTHERLAND tirées des deux livres qu'il a écrit. Certaines sont aussi tirées des œuvres de son épouse Adah, et de son plus proche élève Harold MAGOUN.

« Permettre à la fonction vitale interne de manifester sa puissance infaillible, plutôt que d'appliquer une force aveugle venue de l'extérieur. »
 W. G. Sutherland, La Coupe crânienne, 2002, p. 115.

"Le tronc du chêne conserve un certain degré de flexibilité jusqu'au moment où il devient une grosse bûche sans sève. On peut en dire la même chose de la flexibilité du crâne, tant que la sève y demeure [...] Nous acceptons bien trop facilement la version proposées par les textes autorisés et les raisons présentées par le cadavre froid." (Sutherland Adah, Enseignements dans la science de l'ostéopathie)

" Dans la technique, nous nous efforçons d'adopter les méthodes du Dr Still, c'est-à-dire d'attendre le point de relâchement sans secousse, puis de permettre aux agencements naturels de ramener les os dans leurs relations et positions normales. Quels sont les agencements naturels? 
Les ligaments et non les muscles, sont les agencements naturels permettant de corriger les relations et les positions au niveau des articulations. Lorsqu'il appliquait la technique le Dr Still éxagérait doucement la lésion, permettant ainsi aux agencements naturels de ramener les os à leur place. [...] Nous disposons de quelque chose de plus puissant que nos forces et qui travaille en permanence avec le patient vers la normale" (c'est à dire le "Souffle de Vie")
 (W. G. Sutherland,  Contribution of thought, 2002, p. 115)

Adah et William SUTHERLAND

Citations d'Andrew T. STILL, fondateur de l'ostéopathie

Voici les citations d'Andrew Taylor STILL tirés des nombreux écrits qu'ils nous a transmis. En France, Pierre TRICOT a traduit la plupart de ces œuvres et il a relevé pour nous les citations les plus marquantes.

La sagesse de l'architecte de la Nature existe dans chaque goutte de votre sang.
(Autobiographie, 1998, p. 304)

Je trouve en l'homme un univers en miniature. Je trouve la matière, le mouvement et l'esprit.
(Autobiographie, 1998, p. 306)

Connaître tout d'un os, dans son entier, nécessiterait l'éternité.
(Autobiographie p. 135)

Je crois que la loi de la vie lorsqu'elle est sagement comprise, est à la fois simple et naturelle.
(Philosophie de l'ostéopathie, 2003, p. 96)


Je crois que le conseil le plus important que je pourrais donner à l'étudiant ostéopathe et au praticien qui s'oppose aux vieilles théories et se sert de sa tête comme étoile de raison, c'est celui-ci : qu'il considère le corps humain comme une confrérie bien organisée de travailleurs. Le travail du praticien, c'est de maintenir la paix et l'harmonie dans toute la confrérie. Celui qui réalise la grande importance de cette vérité et la met en pratique est un ostéopathe digne de confiance.
(Ostéopathie, recherche et pratique, 2001, p. p.27)

Ma science ou ma découverte naquit au Kansas à l'issue de multiples essais, réalisés à la frontière, alors que je combattais les idées pro-esclavagistes, les serpents et les blaireaux puis, plus tard, tout au long de la guerre de Sécession et jusqu'au 22 juin 1874. Comme l'éclat d'un soleil, une vérité frappa mon esprit : par l'étude, la recherche et l'observation, j'approchai graduellement une science qui serait un grand bienfait pour le monde.
(Autobiographie, 1998, p. p.73-74)

Le devoir du praticien n’est pas de guérir le malade mais d’ajuster une partie ou l’ensemble du système afin que les fleuves de la vie puissent s’écouler et irriguer les champs desséchés.
(Autobiographie p. 184)

En premier, le corps matériel, en second, l'être spirituel, en troisième, un être de pensée de loin supérieur à tous les mouvements vitaux et aux formes matérielles, dont le devoir est de diriger sagement ce grand mécanisme de vie.
(Philosophie de l'ostéopathie, 2003, p. 30)

Rappelez-vous ceci : un cheval qui cherche sans cesse les imperfections ne trouve jamais une route unie.
(Philosophie de l'ostéopathie, 2003, p. 241)

Un ostéopathe se doit d'être un homme lucide, consciencieux, amateur de vérité et ne doit jamais parler sans être certain d'avoir découvert et pouvoir démontrer la vérité qu'il prétend connaître.
(Philosophie de l'ostéopathie, 2003, p. 157)

Parce que les lois de la vie et les procédés qu’elles utilisent pour exécuter et accomplir l’œuvre que la nature leur a assignée sont mystérieuses et incompréhensibles à l’esprit fini, vous ne pouvez voir ce qu’elles font ou réalisent qu’une fois leur travail accompli et visible à votre inspection.(Philosophie de l'ostéopathie, 2003, p. 179)

Donnez-moi l'âge de Dieu et je vous donnerais l'âge de l'ostéopathie.
(Autobiographie p. 208)

Le courage est la perle qui vous mettra en valeur.
(Autobiographie, p. 327).

Nous ne pouvons faire plus qu’entretenir les lois de la vie que la nature a données à l’homme et leur faire confiance
(Philosophie de l'ostéopathie, 2003, p. 126)

L'ostéopathie est une science, un art et une philosophie.
(Autobiographie p. 136)

À coup sûr, la vie est une substance très subtilement préparée, force animatrice de la Nature, ou encore, force qui anime toute la nature, des univers aux atomes.
(Philosophie et principes mécaniques de l'ostéopathie, 2009 p. 297)

Avant que vous puissiez partir dans le monde et affronter le combat, vous devez maîtriser l'anatomie humaine et les lois physiques.
(Autobiographie p. 254-255)


Celui qui parle beaucoup agit peu, hait frères et sœurs qui réussissent parce qu'ils ont réussi par la persévérance, alors qu'il a échoué à cause de sa fainéantise et de sa stupidité, et ne réussira jamais en rien.
(Autobiographie p. 292)

De quelle utilité peut être pour un homme une connaissance de l’anatomie s’il néglige la cause et l’effet dans les résultats obtenus par la machinerie du corps.
(Philosophie et principes mécaniques de l’ostéopathie p.196)

Pour bien prédire, vous devez voir à travers deux voiles – celui du passé et celui du futur.
Si un événement doit se produire demain, où est-il aujourd'hui ?
La mémoire mobilise le passé ; la raison voit le lendemain.
(Autobiographie, 1998, 292)

La différence entre un philosophe et un penseur moins efficient, c'est que l'un observe seul et ne dépend que des seules forces de son esprit pour parvenir à la vérité. L'autre manque d'énergie mentale et de confiance en lui. 
(Philosophie de l'ostéopathie, 2003, p. 168)

Nous croyons que notre maison thérapeutique est tout juste assez grande pour l’ostéopathie et que lorsque d’autres méthodes y pénètrent, autant d’ostéopathie doit en sortir.
(Ostéopathie, recherche et pratique,2001 p. 23)

Le corps de l'homme est la pharmacie de Dieu et comprend en lui-même tous les liquides, drogues, lubrifiants, opiacés, acides et antiacides, et toutes sortes de drogues que la sagesse de Dieu a pensées nécessaires au bonheur et à la santé humains
(Autobiographie, 1998, p. 164)

Le fascia [...] est " l'homme matériel ", et le lieu de résidence de son être spirituel. 
(philosophy of Ostéopathy, 1899)

La vie est une substance qui emplit absolument tout l'espace de tout l'univers. L'une de ses propriétés est l'action lorsque toutes les conditions sont réunies. Elle donne forme et mouvement au physique comme à l'intellectuel. (Ostéopathie : (Recherche et pratique 2001)

vendredi 21 mars 2014

EHEO : Enfant Handicapé Espoir Ostéopathique


Les associations EHEO, Enfants Handicapés Espoir Ostéopathique permettent d'apporter des soins ostéopathiques réguliers à des enfants handicapés en échange d'une modeste cotisation annuelle. 

Elles s'articulent autour des parents qui assurent l'organisation des séances permettant aux ostéopathes bénévoles d'assurer les soins dans un carde familial et convivial. Elles permettent aussi de former des étudiants en leurs permettant de participer aux séances et ainsi de se forger une expérience aux contacts de patients handicapés dans ce monde où l'apparente souffrance cache pourtant énormément d'amour.

En tant qu'étudiant puis comme ostéopathe référent à l'EHEO de Palaiseau, cela m'a apporté et continue de m'apporter une expérience inégalable en matière d'échanges avec une communauté d'ostéopathes aux pratiques diverses et l'apprentissage de séances coordonnées à plusieurs sur un seul patient. Aussi, le contact de parents aimants et d'enfants qui ont leurs propres moyens de communiquer reste un enrichissement irremplaçable et m'inspire une profond respect et une grande gratitude.


La première EHEO a été fondé par cinq ostéopathes, Pierre Tricot, Patrick Blanvillain, Jean-Hervé Frances, François Bel et Monique Thinat. Puis rapidement de nombreuses associations furent crées partout en France jusqu'à se fédérer en 2007 au sein d'une association qui permet de soutenir et prolonger leurs actions au niveau national et internationale :  l'UNEHEO.

(Pour consulter la carte des EHEO cliquez ici)



Adresses et liens de deux EHEOs les plus proches :
EHEO Palaiseau : 
Présidente : Marie-Hélène GAUTIER eheo.palaiseau@gmail.com
Lieu des consultations : MJC de palaiseau
                                    Parc de l’Hôtel de Ville
                                    91120 Palaiseau

Lieu des consultations : Maison des Associations
                                    RDC - Salle le Réfectoire
                                    2, avenue du Maréchal Lyautey
                                    Saint-Maur-des Fossés 94100
contact : 06 60 64 29 05 et le site : http://eheo-saint-maur-94.fr/

mardi 4 mars 2014

Les Étirements


Dans le cadre d'une activité physique régulière, les étirements  sont primordiaux pour permettre de conserver une souplesse des muscles mais aussi des articulations et des ligaments.
Le fonctionnement des systèmes tissulaires est conditionné par la bonne mobilité et la bonne circulation de ces structures. 

Ils sont de très bons outils pour prévenir les crampes, les contractures, les raideurs, les claquages, la mauvaise circulation, les entorses, les fractures, des troubles posturaux. Ces nombreuses conséquences sont bien souvent dues à un manque de préparation (bien souvent des étirements).
De plus, il est à noter que la force musculaire est déterminée par plusieurs choses, dont la quantité de fibres musculaires et la longueur de son bras de levier. Donc, pour augmenter la puissance d'un muscle, il est nécessaire de travailler les contractions ET les étirements

Il est possible d'en faire a tout âge, en respectant une bonne physiologie des articulations et une posture adéquate.
En complément avec le gainage (renforcements musculaires), les étirements peuvent constituer une gymnastique quotidienne très efficace pour garder la mobilité du système locomoteur et conserver un bon état de santé. De nombreuses pratiques peuvent vous aider à vous constituer vos exercices quotidiens : le yoga, le Taï Chi, le Qi gong, la gym douce.


A SAVOIR :
  • Globalement pour étirer un muscle; il s'agit de le tendre dans le sens opposé à celui de sa contraction. Par exemple :
    • Pour étirer le quadriceps de la cuisse, on effectue une Flexion du genoux.
    • Pour étirer le trapèze g, on effectue une inclinaison droite des cervicales.
  • Lors d'un exercice d'étirement, il faut utiliser le Souffle de la respiration car elle modifie le pH et la concentration d'oxygène dans le sang :
    • Une expiration, à chaque fois que vous tirez sur un muscle.
    • Une inspiration, sans modifier la position du muscle visé, à chaque pause entre les étirements.

Rappel anatomique pour une meilleure compréhension :
il existe six macromouvements dans trois plans de l'espace :
Plan Sagittal : Flexion - Extension ; exemple ; biceps - triceps 
Plan Frontal : Abduction - Adduction ; piriforme - adducteurs -- Inclinaisons ; trapèzes
Plan horizontal : Rotation interne - externe ; tenseur du fascia Lata - petit fessier



Il existe plusieurs manières d'étirer un muscle et une articulation.

L'étirement passif :
Il s'agit d'appliquer une simple contrainte mécanique en opposition au muscle que l'on désire allonger. 
Cet exercice est davantage destiné aux structures de maintien passif de l'appareil locomoteur (tendons, ligaments, gaines, capsules articulaires).
Il sera plutôt réalisé sur des muscles froids lors de l'échauffement, AVANT un exercice physique pour préparer l'ensemble de l'appareil locomoteur.
Il est possible de le faire après un exercice physique MAIS veillez à vous étirer modérément car le muscles échauffés sont moins sensibles à la décontraction. Préférez alors l'étirement actif.


MISE EN PRATIQUE:
  • 1er temps : Se mettre dans une position confortable pour maintenir la technique.
  • 2e temps : Étirer le muscle jusqu'au début de l'apparition de la douleur, en faisant une expiration lente.
    • Ne pas aller trop loin car, les tendons et les muscles se mettront dans une réaction réflexe de défense en se contractant pour protéger l'articulation.
    • Aller doucement car de la même manière, il s'opèrent une contraction défensive si les structures sont "surprises". C'est ce fameux réflexe ostéo-tendineux que votre médecin exécute lorsqu'il teste l'intégrité des nerfs du muscle de la cuisse. En frappant avec un petit marteau le tendon situé sous la rotule, la cuisse se contracte et fait bouger la jambe. 
  • 3e temps : Inspirer profondément SANS changer de posture.
    • L'inspiration permet à l'oxygène d'arriver dans le sang et de changer le pH sanguin pour favoriser la décontraction musculaire
    • Elle permet aussi d'augmenter la tension exercée sur le muscle grâce à l'expansion des tissus.
  • 4e temps : Étirer de nouveau sur une expiration lente, pour augmenter l'amplitude de l'allongement.
    • Répéter trois fois l'opération

L'étirement actif, le décontracté - relâché : 

Il s'agit cette fois-ci d'utiliser l’inhibition réciproque de Sherrington. Ce réflexe contrôle au niveau de la
moelle épinière la position des muscles agonistes et antagonistes (exemple : biceps/triceps) car pour qu'une articulation puisse bouger il faut, la contraction d'un muscle ET l'inhibition de son antagoniste pour qu'il puisse se laisser étirer.

Cet exercice est davantage destiné aux structures dynamiques de l'articulation (les muscles) pour permettre à un plus grand nombre de fibres contractiles de se relâcher.
Il est sans douleur et est particulièrement efficace pour allonger la partie contractile du muscle et ainsi augmenter la puissance de son bras de levier.
Il prévient des contractures, des claquages et des troubles posturaux.
Il sera réaliser plutôt APRES un exercice physique car les muscles sollicités auront tendance à rester dans une position courte.




MISE EN PRATIQUE:
  • 1er temps : Se mettre dans une position confortable pour pouvoir à la fois étirer et contracter le muscle.
  • 2e temps : Étirer sur une expiration le muscle antagoniste jusqu'à sa première barrière d'allongement.
    • Elle est située avant l'arrivée de la douleur.
    • Ne pas aller trop loin car, les tendons et les muscles se contracteront défensivement limitant l'efficacité de l'exercice.
    • Aller doucement, pour bien ressentir cette première limite car c'est la position étalonnée par la moelle épinière. 
  • 3e temps : Contracter modérément le muscle agoniste sur une inspiration.
    • pendant une durée de 5 secondes,
    • RESTER dans la même position pour ne pas modifier l'étalonnage
  • 4e temps : Attendre que le muscle se relâche.
    • pendant 3 secondes pour laisser le temps au muscle de s'allonger
  • 5e temps : Étirer de nouveau sur une expiration lente jusqu'à atteindre la seconde barrière d'allongement du muscle antagoniste.
    • Aller doucement, pour permettre à la moelle épinière d'intégrer la nouvelle position du muscle
    • Répéter trois fois l'opération